ILS VONT FAIRE PERDRE MACKY EN 2019 : LES VIEUX, LES VIEILLES ET LES…CANCRES

 320 clics

Décidément le régime du Président Macky Sall n’aime pas les intellectuels. Voilà un régime qui déteste la méritocratie et qui encourage la médiocrité.
Voilà un régime qui déteste la jeunesse au profit de vieillards.
Voilà un régime qui déteste les diplômés et aime les cancres.
Nous n’avons rien contre les “Reukeunté” de Pape Diouf, ni avec Wally Seck et ses “Rigou-Rigou”, ni contre Modou Lo ou Balla Gaye mais notre objectif est de recadrer les choses pour que chacun assume son rôle dans son domaine.
Le Sénégal ne pourra jamais prospérer dans un contexte où c’est le Gouvernement lui-même qui inverse tous les rôles : Le Sénégal marche tête en bas !
– La jeunesse majoritaire est retraitée et c’est les vieillards qui travaillent
– Les spécialistes de l’école buissonnière durant leurs enfances sont reçus au palais et honorés par le Président.
– Les hommes politiques jamais considérés sont piétinés, ignorés, écrasés et minimisés sur leurs propres terrains, malgré leurs riches cv au profit de lutteurs, musiciens, danseurs et comédiens choyés et dotés de moyens politiques.
Les partis d’actualité, jeunes et populaires comme ADAE/J sont combattus tandis que les partis impopulaires, archaïques et anachroniques avec de vieux leaders qui ne gèrent même pas l’électorat de leur famille sont valorisés. C’est le cas du BCG de Jean Paul Dias dont son triste retour est annoncé par un innocent Mor Ngom qui lui a valu de tenir une déclaration de presse.
Et logique pour logique, quelqu’un comme Kouthia doit bien réclamer sa place en plein milieu de ce Ndoumbélane où les règles du jeu sont inversées.
Tout cela pour dire que ce régime rassure les cancres devenus VIP mais déçoit les diplômés devenus chômeurs.
Avec ce coq-à-l’âne, la plupart des intellectuels, la plupart des jeunes, la plupart des partis et responsables politiques n’ont plus confiance et aspirent à un changement.
Si en cela, s’ajoute la perte probable et certaine des régions comme Ziguinchor, Dakar, Thiès, Diourbel, Touba…Il devient sûr et certain que Macky risque certainement de perdre le pouvoir en 2019.
Soulignons néanmoins que le parti ADAE/J n’est ni un parti d’opposition ni contre le Gouvernement.

Me Diaraf SOW SG National du parti ADAE/J