GRACE A HUIT CENT QUATRE (804) PERSONNES DEFINITIVEMENT CONDAMNEES POUR DES INFRACTIONS DIVERSES ET INCARCEREES DANS LES DIFFERENTS ETABLISSEMENTS PENITENTIAIRES DU SENEGAL.

 326 clics

COMMUNIQUE DE PRESSE

Madame Josette Marceline Lopez Ndiaye

L’Observateur National des Lieux de Privation de Liberté

Le Président de la République, fidèle à la tradition républicaine et conformément à la Constitution, a accordé, par décret n° 2018-2287 du 31 décembre 2018, la grâce à huit cent quatre (804) personnes définitivement condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans les différents établissements pénitentiaires du Sénégal.      

L’Observateur national des lieux de privation de liberté (Onlpl), se félicite du respect, par le Président de la République, de cette tradition qu’il perpétue à l’occasion de chaque grand événement, tel que la tabaski, le 4 avril et le nouvel an.

Ces mesures de clémence permettent d’une part, de désengorger nos lieux de détention qui souffrent de surpopulation et d’autre part, d’impacter les conditions de vie des personnes privées de liberté.

En sacrifiant à cette tradition, l’Etat du Sénégal a pris en considération une des grandes préoccupations de l’Observateur national qui a eu à consacrer, avec des magistrats de différents ressorts des cours d’appel du Sénégal, plusieurs ateliers thématiques sur la question qui ont été tenus à Kaolack, Ziguinchor, Saint-Louis et Dakar.

Notre institution encourage l’Etat du Sénégal à étendre davantage ces mesures aux personnes vulnérables et aux condamnés présentant des gages sérieux de resocialisation.

Pour rappel, l’Observateur national des lieux de privation de liberté est une autorité administrative indépendante qui s’emploie au respect de l’humanisation des lieux de privatisation de liberté et de la prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants.

Abdou Gilbert NIASSY

Chargé de Communication

Tel : 77 532 59 40

Madame Josette Marceline Lopez Ndiaye

L’Observateur National des Lieux de Privation de Liberté

Le Président de la République, fidèle à la tradition républicaine et conformément à la Constitution, a accordé, par décret n° 2018-2287 du 31 décembre 2018, la grâce à huit cent quatre (804) personnes définitivement condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans les différents établissements pénitentiaires du Sénégal.      

L’Observateur national des lieux de privation de liberté (Onlpl), se félicite du respect, par le Président de la République, de cette tradition qu’il perpétue à l’occasion de chaque grand événement, tel que la tabaski, le 4 avril et le nouvel an.

Ces mesures de clémence permettent d’une part, de désengorger nos lieux de détention qui souffrent de surpopulation et d’autre part, d’impacter les conditions de vie des personnes privées de liberté.

En sacrifiant à cette tradition, l’Etat du Sénégal a pris en considération une des grandes préoccupations de l’Observateur national qui a eu à consacrer, avec des magistrats de différents ressorts des cours d’appel du Sénégal, plusieurs ateliers thématiques sur la question qui ont été tenus à Kaolack, Ziguinchor, Saint-Louis et Dakar.

Notre institution encourage l’Etat du Sénégal à étendre davantage ces mesures aux personnes vulnérables et aux condamnés présentant des gages sérieux de resocialisation.

Pour rappel, l’Observateur national des lieux de privation de liberté est une autorité administrative indépendante qui s’emploie au respect de l’humanisation des lieux de privatisation de liberté et de la prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants.

Abdou Gilbert NIASSY

Chargé de Communication

Tel : 77 532 59 40

Madame Josette Marceline Lopez Ndiaye

L’Observateur National des Lieux de Privation de Liberté

Le Président de la République, fidèle à la tradition républicaine et conformément à la Constitution, a accordé, par décret n° 2018-2287 du 31 décembre 2018, la grâce à huit cent quatre (804) personnes définitivement condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans les différents établissements pénitentiaires du Sénégal.      

L’Observateur national des lieux de privation de liberté (Onlpl), se félicite du respect, par le Président de la République, de cette tradition qu’il perpétue à l’occasion de chaque grand événement, tel que la tabaski, le 4 avril et le nouvel an.

Ces mesures de clémence permettent d’une part, de désengorger nos lieux de détention qui souffrent de surpopulation et d’autre part, d’impacter les conditions de vie des personnes privées de liberté.

En sacrifiant à cette tradition, l’Etat du Sénégal a pris en considération une des grandes préoccupations de l’Observateur national qui a eu à consacrer, avec des magistrats de différents ressorts des cours d’appel du Sénégal, plusieurs ateliers thématiques sur la question qui ont été tenus à Kaolack, Ziguinchor, Saint-Louis et Dakar.

Notre institution encourage l’Etat du Sénégal à étendre davantage ces mesures aux personnes vulnérables et aux condamnés présentant des gages sérieux de resocialisation.

Pour rappel, l’Observateur national des lieux de privation de liberté est une autorité administrative indépendante qui s’emploie au respect de l’humanisation des lieux de privatisation de liberté et de la prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants.

Abdou Gilbert NIASSY

Chargé de Communication

Tel : 77 532 59 40