REVIREMENT SURPRISE DE LA MAJORITÉ PARLEMENTAIRE : UNE PROPOSITION DE LOI DU PDS ADOPTÉE POUR RENFORCER LES PRÉROGATIVES DU PREMIER MINISTRE

Loading

Dans un revirement politique majeur, les députés de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) ont voté en faveur d’une proposition de loi présentée par Nafissatou Diallo, députée du Parti démocratique sénégalais (PDS). Cette loi vise à harmoniser le règlement intérieur de l’Assemblée nationale avec les dispositions constitutionnelles concernant les fonctions du Premier ministre.

Cette décision marque une évolution significative de la position de la majorité parlementaire, qui avait initialement refusé toute modification de ce règlement. Ousmane Sonko, leader de l’opposition, remporte ainsi une victoire importante dans ce bras de fer institutionnel.

En effet, Sonko avait refusé de présenter sa Déclaration de politique générale (DPG) tant que le règlement intérieur de l’Assemblée nationale n’était pas modifié pour permettre au Premier ministre de remplir ses obligations constitutionnelles, conformément à l’article 55 de la constitution. En représailles, l’Assemblée nationale avait boycotté le débat d’orientation budgétaire proposé par le ministre des Finances et du Budget, accentuant la crise institutionnelle entre l’exécutif et le législatif.

La proposition de loi de Nafissatou Diallo, soutenue par les libéraux, vise à prévenir une crise institutionnelle majeure et à garantir la stabilité politique nécessaire au développement du Sénégal. Selon un communiqué du PDS, l’adoption de cette loi est cruciale pour éviter une confrontation entre les deux branches du gouvernement et pour permettre à l’exécutif de se concentrer sur les priorités du pays, notamment le pouvoir d’achat des Sénégalais.

En votant en faveur de cette proposition, les députés de BBY espèrent également dissuader le président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale, une possibilité qui fait l’objet de vifs débats quant à la date légale de cette dissolution.