REFORME CONSTITUTIONNELLE : L’ASSEMBLÈE NATIONALE SOUS HAUTE SURVEILLANCE POLICIÈRE

 542 clics


Aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, s’ouvrira une nouvelle page de l’histoire de la République du Sénégal. Après Senghor 1963-1970, Abdou Diouf 1983-1991, Macky Sall va, une nouvelle fois, modifier profondément le régime politique via le même procédé, c’est-à-dire la suppression du poste de Premier ministre. Si ce projet est inscrit sous le sceau du ‘’Fast track’’, il n’en demeure pas moins que son opérationnalisation fait déjà l’objet de toutes les conjectures.

Samedi 4 Mai 2019. Il est 8h50, et Dakar plateau est encore calme. Notre taxi se dirigeait vers le rond-point de l’Assemblée. Mais, il a été obligé de passer par un détour. Détour, d’ailleurs, qui ne l’a aucunement permis de se rendre à ce point rond. L’accès est en vrai barré pour les taxis….on y va à pied, alors. Sur les haies qui barrent l’accès, il y est clairement inscrit: Police. Et, les limiers sont là. Nous franchissons le barrage policier…à pied, bien sûr…Arrivé dans les lieux, on marche autour de cette statue qui fait face à l’Assemblée, jetant un coup d’œil dans chacun des avenues qui débouchent sur cette place centrale.

Et, le constat reste le même. Tout accès débouchant sur ce rond-point est décoré d’une Barrière policière. En vrai, ce n’est pas ce lieu qui est mis sous protection, si on peut parler ainsi. C’est plutôt l’assemblée. L’Assemblée Nationale, là où se votent les lois. Serait-on encore dans une journée importante où une loi de haute portée doit être votée… Oui. L’Assemblée nationale va statuer sur le projet de loi n°07-2019 portant réforme de la Constitution.

Pour l’instant, des taxis impertinents sont passés par-delà les barrières. Peut-être, celui qui nous transportait avait-il seulement été intimidé par le dispositif qu’il apercevait…Mais, quoi qu’il en soit, un fait demeure: les policiers sont là, les barrières aussi, des voitures de la police sont déployées. Et, ce n’est pas pour rien… Pour l’instant, encore, on voit quelques costumes cravates entrés dans l’hémicycle…