OUSMANE SONKO : « CE SCRUTIN A ETE PIEGE »

 324 clics

Face à la presse, le candidat de la coalition Sonko-Président a rejeté sans réserve le scrutin du 24 février dernier et les résultats qui en sont issus. Ousmane Sonko est convaincu que le « scrutin a été piégé en amont ». Ce, à travers, « un processus électoral conduit de façon cavalière » et la « création illégale de nouveaux bureaux de vote ». Autant de violations qui, à ses yeux, ont entaché le scrutin.

Annonçant une tournée nationale de remerciements au peuple sénégalais notamment ceux qui ont adhéré à ses propositions, Ousmane Sonko promet que « l’espoir suscité » par l’offre politique de Pastef  « sera entretenu » en direction des prochaines échéances électorales.