Moussa Diop claque la porte de YAW et parle d’escroquerie politique

 176 clics

Me Moussa Diop claque la porte de sa coalition. Le Président de AG/JOTNA a démissionné de la Coalition Yewwi Aslan Wi. Il l’a fait savoir ce samedi lors de sa conférence de presse.

« Je lance un message appel à mes anciens frères et sœurs, sans rancune je prie pour que Dieu leur donne une victoire sur leur combat. A partir d’aujourd’hui, AG/JOTNA ne fait plus partir de la coalition Yewwi Askan Wi », a déclaré Me Moussa Diop.

Selon lui, « L’énorme espoir né au sortir des élections locales du 23 janvier 2022 ne tardera pas à se déliter face à des comportements antidémocratiques, non-transparents et teintés d’ostracisnme de la part d’un clan de rentiers de la politique politicienne et aux agendas politiques bien cachés lors des investitures en vue des élections législatives du 31 juillet 2022. Les critères pour les investitures basés sur le profil et l’expertise en vue de mettre les femmes et hommes qu’il faut à la place qu’il faut ont été purement simplement vendangés contre l’esprit partisan, ségrégationniste et revanchard sur fond de calculs politiciens. Voilà ce qui a conduit à la mise à l’écart de hautes personnalités politiques ayant fait preuve de tout leur talent au profit d’étudiants mineurs au sens de la loi sur la députation et ayant conduit à des bricolages désastreux sur le rejet de la liste nationale des titulaires de la coalition à la suite d’une procédure violant les règles les plus élémentaires de la transparence »

Mieux ajoute le leader de AG/JOTNA: « A la date de la présente conférence de presse, aucune
réunion d’explication ou d’apaisement avec les leaders indignés par cette pratique d’un autre temps n’a encore été convoquée, signe du mépris total de ceux qui se voient déjà assis sur le fauteuil de la magistrature suprême en traitant publiquement leurs pairs plus outillés intellectuellement et moralement qu’eux de daw lakhou ».