Meurtre présumé d’une togolaise par un taximan : les contours de l’affaire!

 699 clics

D’après la fille de la victime, qui était avec elle dans le taxi, elles se rendaient au restaurant «La Plancha», en vue de participer à une cérémonie religieuse d’une église évangélique.

Cependant, renseigne Libération, quand elles sont arrivées à destination, le chauffeur a curieusement poursuivi sa route. Les multiples interpellations n’y feront rien. Croyant qu’elles étaient kidnappées, elles se sont agrippées à Camille Dione qui a été contraint de s’arrêter.

Quand Essi Akoli et sa fille sont sorties de la voiture, la victime a commencé à relever le numéro de la plaque du taxi et c’est en ce moment que le conducteur lui a asséné un violent coup qui l’a envoyée sur la chaussée. Des passants ont alors accouru.

Inerte, Camille Dione a été admise à la clinique Casahous qui se trouvait juste en face, mais elle est décédée quelques minutes après.

Arrêté par la Sûreté urbaine (Su), Camille Dione a livré une autre version aux policiers. Selon lui, une altercation a éclaté parce qu’Essi Akoli, qui ne connaîtrait pas sa destination, l’aurait fait tourner en rond.

Quand il a exigé son argent, la victime aurait systématiquement refusé et il aurait décidé de l’amener au commissariat central. Sur ces entrefaites, dit-il, Essi Akoli se serait, avec sa fille, agrippée à lui et que la victime est tombée toute seule.

Un argumentaire qui ne semble pas avoir convaincu les policiers. C’est ce lundi que le meurtrier présumé sera déféré devant le procureur indique libération