LE SÉNÉGAL INTRODUIT UNE TAXE DE 18 % SUR LES SERVICES NUMÉRIQUES

Loading

Le 1er juillet 2024, le Sénégal a introduit une nouvelle taxe de 18 % (TVA) sur les services fournis par les plateformes numériques, marquant une avancée majeure dans sa politique fiscale numérique. Cette mesure s’inscrit dans l’objectif à long terme du gouvernement sénégalais de moderniser son infrastructure fiscale pour faire face aux défis de l’économie numérique mondiale.

En incorporant cette taxe dans le Code Général des Impôts à travers l’article 355 bis, le gouvernement vise à élargir la base fiscale en capturant les revenus locaux des grandes entreprises technologiques mondiales, tout en garantissant une contribution équitable à l’économie nationale. Cette action s’inscrit également dans une nécessité économique urgente de renforcer les recettes fiscales nationales.

Face à une concurrence internationale souvent dominée par des acteurs disposant de ressources financières considérables, les entreprises sénégalaises rencontrent des défis importants. En imposant la TVA sur les services numériques, le gouvernement cherche à réduire les déséquilibres concurrentiels et à encourager la croissance des entreprises nationales en créant des conditions plus équitables sur le marché.

Cette mesure pourrait potentiellement stimuler l’innovation locale et l’investissement dans des secteurs clés de l’économie sénégalaise, tout en modernisant ses politiques fiscales pour s’adapter aux réalités de l’économie numérique mondiale. Le gouvernement montre ainsi sa détermination à renforcer le secteur budgétaire et à financer des projets cruciaux pour le développement économique et social du pays.