La situation survenue à l’Assemblée nationale est très malheureuse malgré que cela ne soit pas un fait nouveau. (Par Gaoussou Koma Président coalition jotna Conseiller départemental keur massar)

 6,149 clics

Dans l’histoire du Sénégal, nous avons plusieurs fois noté des bagarres entre députés. Mais, ce qu’il faut dénoncer, c’est le fait de s’attaquer à une femme. C’est un fait ignoble qu’on ne peut nullement défendre. Nous avons le devoir de défendre ces femmes qui sont nos mamans, nos épouses et filles.

Pour aller au fond de ce sujet, il faut dire qu’il se passe des choses beaucoup plus inquiétantes sous la gouvernance de Macky Sall. Au moment où on s’indigne d’une gifle, des membres des forces de défense et de sécurité ont disparu depuis plusieurs jours, on nous parle d’un homme qui a défendu la Nation retrouvé mort « noyé » nous dit-on. Aucune information sur l’autre. On parle de membres des forces de défense et de sécurité, ces hommes qui défendent la patrie, qui veillent pendant que nous dormons paisiblement et rien n’est fait.

Dans ce Sénégal où des personnes nommées deviennent des milliardaires en un temps record, on campe le débat sur une « gifle ». Je ne cautionne aucune forme de violence, mais je préfère dénoncer cette violence flagrante exercée sur la Nation Sénégalaise avec la dilapidation des ressources, le vol flagrant de nos ressources, l’injustice dans toutes ses formes.

Aujourd’hui le pays est tenu en otage par un groupe politique, des personnes qui pensent être les seules « Sénégalais », qui pensent que leurs familles seulement méritent de vivre mieux…
Pourquoi devons-nous fermer les yeux sur les exactions qui se passent sous nos cieux ?
Devons-nous continuer à axer le débat quotidien sur des questions politiques autour de « détails » au moment où les sénégalais souffrent ?
Le Sénégal nous appartient et nous devons préserver ce pays, ses ressources et sa richesse.
Gaoussou Koma
Président coalition jotna
Conseiller departemental keur massar