KHALIFA SALL PERD SON MANDAT DE DÉPUTÉ

 326 clics

Les autorités déclarent avoir appliqué la loi en décidant de priver l’ancien maire de Dakar de son mandat de député, mais ses partisans dénoncent la décision. Avec cette radiation, Khalifa Sall perd tous ses mandats électifs.

Fin août, il avait été révoqué de son poste de maire de Dakar par décret présidentiel, à la suite de la confirmation en appel de sa condamnation à cinq ans de prison pour « faux en écriture », entre autres accusations.

Selon les autorités, la radiation de Khalifa Sall n’est que l’application stricte des articles 51 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale et 61 de la Constitution.

Ces deux articles disposent que le député qui fait l’objet d’une condamnation pénale définitive est radié de la liste des députés de l’Assemblée nationale, sur demande du ministre de la Justice.