Forum de l’UCAD Le khalife de Bambilor: « La diplomatie religieuse joue un rôle crucial dans la promotion de la paix et du dialogue interculturel »

Loading

L’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) en collaboration avec l’Ong Fawzi Wana diaty dirigée par le Khalife de Bambilor Thierno Amadou Ba a organisé hier à Dakar, un forum sur la diplomatie religieuse.

Selon les initiateurs, la diplomatie religieuse constitue un élément fondamental de la stabilité, de la cohésion sociale et de développement économique.

« Nous somme honoré par la présence du Khalife de Bambilor, Thierno Ahmadou Tidiane Ba avec qui nous collaborons dans le cadre de cette conférence qui a un thème très important de l’actualité autour de la diplomatie religieuse qui aujourd’hui constitue un élément fondamental de la stabilité non seulement interne et externe mais aussi un élément de cohésion sociale et de développement économique et culturel. Il y’a eu beaucoup de sous-thémes qui ont été abordés, il y’a eu beaucoup d’interventions et nous avons eu à traiter comme je l’ai dit, beaucoup de sujets allant dans le sens de voir comment la diplomatie religieuse peut contribuer au développement économique et social. Des collègues universitaires ont évoqué d’autres questions: comment les institutions peuvent accompagner cette diplomatie religieuse du point de vue du droit par exemple du point de vue du respect de l’environnement et aussi de la considération que l’on donne aux femmes dans le cadre de la diplomatie religieuse. C’est un élément fondamental aujourd’hui quand on voit le rôle que jouent les sites où les lieux de recueil, les lieux de pèlerinage que cela soit pour les chrétiens ou les musulmans. Ce que cela rapporte en terme de revenus, ce que cela déploie en terme de pèlerins par exemple pour la Mecque, nous avons plus d’un million six cent pèlerins étrangers. Donc cela est une vraie diplomatie religieuse qui s’organise autour des voyages, autour des visas et autres types d’organisations. C’est pareil pour les pèlerins de Lourdes où on a plus six pèlerins pratiquement qui se déploient pour aller se recueillir dans ces lieux saints là. L’autre élément important, c’est l’aspect solidarité qui est exprimé et qui est un levier important du développement solidaire. La diplomatie religieuse est aussi un art de négociation, de collaboration et de coopération basé sur la tolérance, la compréhension et l’ouverture », a expliqué Mohamed Ben Omar Ndiaye, professeur titulaire des universités, agrégé en économie à la faculté des sciences économiques et gestion et directeur de l’Institut de politique publique à l’Ucad.

Pour sa part, le khalife Thierno Amadou Ba après avoir confondu en remerciements le Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Pr. Ahmadou Aly Mbaye pour l’initiative, le maire de Bambilor, le sous-préfet de Sangalkam, les dignitaires lebou et le public venu tres nombreux ainsi que les représentants des différentes familles religieuses musulmanes comme chrétiennes pour leur présence qui selon lui renforce leur conviction que le dialogue inter confrérique et le dialogue interreligieux sont essentiels pour la cohésion sociale et la construction d’un avenir pacifique.

« L’importance de ce forum ne peut être surestimée. La diplomatie religieuse joue un rôle crucial dans la promotion de la paix, de la tolérance et du dialogue interculturel. Dans un monde souvent divisé par des conflits et des incompréhensions, les religieux peuvent constituer une force unificatrice, capable de transcender les différences et de rassembler les individus autour de valeurs communes pour relever tout défi. Cette rencontre pour le forum au service de la diplomatie religieuse peut être vue comme une concrétisation de la recommandation du Coran de rester unis et de ne pas se diviser », a dit le Khalife général de Bambilor à l’assistance avant de préciser qu’ « en rassemblant des représentants de différentes religions dans un cadre scientifique, pour discuter et travailler ensemble à promouvoir la paix, la compréhension et la coopération, ce forum reflète l’idéal d’unité prôné par l’islam.
Ainsi, La diplomatie religieuse implique l’utilisation de la religion comme un moyen de promouvoir la paix, la compréhension mutuelle et la coopération entre les différentes nations et cultures. Le verset de la sourate Al-Hujurat offre une base solide pour la diplomatie religieuse ».

Le guide religieuse de revenir sur l’importance de la diplomatie religieuse qui est fondamentale pour l’économie et les échanges sur le continent africain.

« En favorisant la paix et la stabilité, la diplomatie religieuse crée un environnement propice au développement économique et aux échanges commerciaux. La stabilité sociale attire les investisseurs, encourage le tourisme et facilite les partenariats internationaux. Dans un continent riche en diversité religieuse et culturelle, la diplomatie religieuse peut jouer un rôle clé en renforçant les liens entre les nations africaines, en promouvant des collaborations économiques fructueuses et en facilitant les échanges culturels et intellectuels. En unissant nos forces, nous pouvons transformer ces différences en un atout économique majeur, propulsant l’Afrique vers une prospérité partagée », a proné le khalife Thierno Amadou Ba.

A signaler qu’une conférence internationale sur la diplomatie religieuse sera organisée prochainement à Dakar sur le rôle important qu’elle peut jouer dans le développement du Sénégal mais aussi de l’Afrique. L’information sera portée auprès des autorités étatiques et universitaires en collaboration avec Fawzi Wana Diati et le Khalife de Bambilor.

Aly Saleh