DIOURBEL : UNE VILLE EN PLEINE PHASE DE RÉGÉNÉRATION

DIOURBEL : UNE VILLE EN PLEINE PHASE DE RÉGÉNÉRATION

 244 clics

Avec 11,900 Km de routes bitumées réalisées dans le cadre du programme de promotion des villes (Promovilles) et 1000 lampadaires électriques avec un éclairage de dernière génération, grâce à l’Agence Nationale pour l’Électrification Rurale (ANER), la Ville de Diourbel est en train de traverser une véritable phase de régénération.

En effet c’est le jeudi 30 Avril dernier que M.Malick FALL le Maire de la Ville de Diourbel en compagnie de son Adjoint M. Alioune TINE a procédé à l’inauguration des lampadaires électriques installés dans le quartier Keur Cheikh Ibra FALL. Inutile de dire que la population enthousiaste a manifesté sa fierté et sa reconnaissance à l’endroit de l’équipe municipale.

Du centre ville à Ndar FALL passant par l’axe Baye-LAYE jusqu’à Ndiodione, de la route de Bambey à Ndayane sans compter l’artère reliant la SEIB à Khodjil et divers autres quartiers, sous quartiers et villages périphériques, ont bénéficié de ce programme d’équipements collectifs qui contribuent grandement à la sécurisation de la population et à l’accessibilité de divers coins de la ville de Diourbel avec une amélioration notable de la mobilité urbaine.

Les diourbellois n’ont en effet cessé de réclamer de meilleures conditions de vie depuis plusieurs dizaines d’années, les quelques routes principales construites depuis quelques dizaines d’années étaient devenues impraticables et cahoteuses, obligeant les automobilistes à emprunter des pistes sabloneuses pour sauvegarder l’état de leurs véhicules.

L’éclairage public avait été toujours défaillant mise à part quelques poteaux électriques disséminés au centre ville et à quelques coins de rues.

Le Programme de Modernisation des Villes du Sénégal (Promovilles) et l’Agence Nationale pour l’Electrification Rurale ( ANER) avec le concours de la Mairie de Diourbel viennent de marquer un grand coup en contribuant notablement à la modernisation de la ville de Diourbel.

Mamadou Wathy