COVID-19 : DIOURBEL DANS L’IMPRÉPARATION MANIFESTE

 230 clics

Le cas de cette enfant de trois ans contaminée par son père dans le quartier de Ndayane derrière l’Hôpital Henrich LUBCKE, devrait faire tiquer la population de la Ville de Diourbel dans la mesure où le cas met à nu les problèmes de prise en charge des éventuels malades du COVID-19.

En effet le fait que la fillette soit transférée à Touba et non prise en charge dans un centre de traitement des malades du COVID-19, ni à l’Hôpital qui se trouve à quelques encablures du quartier Ndayane, ni dans un autre endroit aménagé à cet effet, indique très clairement, l’absence d’un dispositif capable de recevoir des malades sur place dans la capitale de la région de Diourbel.

En tout état de cause, des dispositions pratiques devraient être prises pour parer à toutes les éventualités plus tôt que de procéder à un transfèrement des malades vers Touba, ou d’attendre que la situation soit ingérable pour commencer à doter cette Ville d’un centre de traitement dédié au COVID-19.

Ici dans la région de Dakar, toutes les communes ont pris les mesures nécessaires pour stocker des produits alimentaires destinés à d’éventuels malades. Des locaux sont disponibles avec les commodités possibles pour la mise en quarantaine probable de malades, afin d’éviter toute surprise désagréable.

C’est donc paradoxal que les membres de la famille de la fillette contaminée soient mis en quarantaine dans un hôtel situé dans le département de Mbacké. C’est de l’impréparation manifeste en pleine guerre contre le corona virus.

                                                                                                                                         Mamadou Wathy