ALLIANCE POLITIQUE AVEC MALANG BADJI DE L’UCS ET CIE : LE MINISTRE MATAR BA TANCE L’OPPOSITION ET RASSURE LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE

 366 clics

La Plateforme Jeunesse Horizon 2035 dirigée par Malang Badji, ancien membre fondateur de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs), et ses camarades ont rencontré, ce mardi, Matar BA ministre des Sports et maire de Fatick pour sceller une alliance politique. Ils sont déterminés à accompagner le Président Macky Sall «qui a engagé le développement du Sénégal». Le maire de Fatick a indiqué que l’actuel Chef de l’Etat n’est pas seul «même la nature l’accompagne avec le pétrole et le gaz découverts», pour l’émergence du pays.

Le ministre Matar Bâ a exprimé toute sa satisfaction d’être choisi comme parrain de la Plateforme Jeunesse Horizon 2035.

Il a invité Malang Badji et collaborateurs à travailler avec le plus grand respect et la plus grande détermination pour la victoire du Président Macky Sall. «Vous l’avez souligné parce que vous m’avez choisi comme parrain. Vous avez touché du doigt parce que nous jeunes du Sénégal (j’en fais partie)…, Malang on va faire de la politique mais pas de la politique politicienne. Nous n’allons pas verser dans l’indiscipline, ni dans les invectives parce que la coalition de la majorité présidentielle passera au premier tour», a souligné le maire de Fatick. C’est pourquoi, poursuit-il, l’opposition qui n’a pas de programme «commence à nous taxer de manipulateurs ou bien de pouvoir qui a préfabriqué des résultats».

Le ministre a touché du doigt ce qui se passe au Sénégal : «à moins de 90 jours de l’élection présidentielle, tous les débats politiques devraient tourner au tour de programmes, mais à la place ce sont des invectives, des jugements de valeur; ce qui est inadmissible dans une démocratie. Les arguments de certains dirigeants de l’opposition ne sont pas vrais parce que ce n’est pas dans ce pays qu’on peut se permettre de voler des élections. Les journalistes sont des citoyens sénégalais qui, au moment opportun sont dans les centres de vote…Quand il y a proclamation des résultats, tout est affiché devant le bureau de vote, et c’est communiqué».

Il se demande comment on peut voler des élections dans ce pays. A son avis, le problème majeur de l’opposition est que ses candidats ont fait le tour du Sénégal sans trouver de parrains. «Vous pensez que c’est en 2012 qu’on a eu du pétrole ? Le gaz était là bien avant mais la nature a préféré le Président Macky Sall pour engager avec lui le développement de ce pays. Quand on engagera cette exploitation, vous verrez que l’actuel Chef de l’Etat est une chance pour notre pays», a rassuré le ministre.

L’ancien membre fondateur du parti Union des centristes du Sénégal (Ucs) créé, Malang Badji, commissaire politique de l’installation des structures du parti notamment en Casamance et coordonnateur des jeunes du département de Dakar, a décidé de démissionner de l’Ucs avec d’autres responsables du parti et de l’opposition pour sceller une alliance politique avec le ministre Matar BA. «Nous sommes déterminés à rassembler le maximum de parrains pour montrer au ministre que la jeunesse qui était de l’opposition est prête à vous accompagner pour réélire le Président Macky Sall», a relevé M. Badji.

Le coordonnateur de la Plateforme jeunesse Horizon 2035 a réaffirmé son engagement à travailler avec les camarades à côté de leur parrain, Matar Bâ, pour un second mandat du candidat de Benno bokk yakaar (Bby) et dès le premier tour de la présidentielle du 24 février 2019.

Ch. Seck NDONG