POLÉMIQUE AUTOUR DES 6 MILLIARDS POUR LE TRANSPORT DES VIVRES: L ÉTAT PRÉCISE

 446 clics

Le gouvernement a apporté des éclaircissements par rapport au débat qui enfle depuis quelques jours concernant le montant du transport de vivres à convoyer dans le pays en soutien aux populations démunies et impactées par la pandémie du Covid-19. Les ministres Mansour Faye, chargé du Développement communautaire, et Abdou Karim Fofana, chargé de l’Habitat et de l’Hygiène publique, ainsi que le député Demba Diop Sy, qui a gagné le marché de distribution, ont réfuté l’enveloppe de 6 milliards annoncée pour le transport de cette aide alimentaire aux populations dont le Président Macky Sall a lancé, le samedi 11 avril, le départ des convois.

L’Etat du Sénégal n’a pas perdu de temps pour recadrer le débat autour des 6 milliards qui seraient alloués au transport des denrées alimentaires d’urgence dans le pays. Pour le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Mansour Faye, «le montant total dépensé pour la logistique et le transport des vivres n’avoisine pas un milliard de F CFA». Pour cause, a précisé le ministre chargé, par le chef de l’Etat, de coordonner la distribution de cette aide alimentaire d’urgence, la majeure partie des camions a été donnée gratuitement par les transporteurs. «Le gouvernement n’a payé que le carburant et les chauffeurs. Il y a également l’Armée qui a mobilisé beaucoup de ses camions pour cette opération. Pour le reste, les distances les plus longues, à savoir Dakar-Kédougou, Dakar-Ziguinchor, nous ont été facturées entre 20 mille et 25 mille F CFA la tonne. Donc, après calcul, la somme pour convoyer les vivres n’avoisine pas le milliard», a souligné Mansour Faye. Non sans ajouter que «Dakar concentre le tiers de la distribution de l’aide alimentaire d’urgence. Vient ensuite Diourbel».

NOTES DISCORDANTES AU SOMMET

Un autre membre du gouvernement s’est prononcé sur le montant du transport des vivres. Le ministre de l’Habitat, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana relèvera que «la tonne est à 20 mille F CFA. C’est un total de 140 mille tonnes pour 33 mille rotations. L’Etat va dépenser 3,5 milliards F CFA. Il y a des transporteurs qui ont mis gratuitement leurs véhicules à la disposition de l’Etat. Seuls les chauffeurs seront payés. Ils ont prévu un million de ménages en raison de 66 mille F CFA par ménage», a fait savoir Abdou Karim Fofana. Mieux, il demande d’arrêter les «polémiques inutiles». Quant au député Demba Diop Sy qui a gagné le marché de la distribution des vivres, interrogé par Rfm, il dira : «6 milliards de F Cfa pour le transport, ce n’est pas possible. Ça ne se repose sur rien. Le transport ne peut pas dépasser 1,5 milliard»