Ndingler : Après des mois d’accalmie, la tension est remontée

 197 clics

Malgré la solution provisoire trouvée à l’époque par les autorités et qui avait permis de baisser la tension, la situation risque encore de dégénérer à Ndingler où l’homme d’affaires Babacar Ngom, patron de la Sedima, et les paysans sont à couteaux tirés. Nos confrères de Libération ont appris de sources autorisées que les incidents, entre les deux parties, s’enchaînent depuis quelques jours et le pire pourrait arriver si les autorités ne règlent pas définitivement ce litige foncier.

A preuve, en début de semaine, six paysans de Ngingler, très déterminés, se sont rendus à l’exploitation du patron de la Sedima. Sur place, ils ont exigé qu’un container, installé depuis plusieurs mois au niveau de la zone litigieuse, soit déplacé immédiatement car il se trouverait sur leurs terres. Des échanges très houleux ont eu lieu entre les deux parties et les paysans ont promis de revenir se faire entendre si rien n’est fait. On apprend que ces derniers avaient auparavant obtenu le soutien total du chef de village, Ablaye Dione, en première ligne dans cette affaire présumée d’accaparement de terres qui avait défrayé la chronique jusqu’à pousser les plus hautes autorités à rapprocher les deux parties. D’ailleurs, Ablaye Dione a fait part de toute sa détermination aux gendarmes alertés à cet effet.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*