MASSACRE AU MALI: IBK REMPLACE SON ETAT-MAJOR

 358 clics

Au Mali, au lendemain du massacre de plus de 135 civils peuls dans le centre du pays, près de la frontière avec le Burkina Faso, le gouvernement malien a annoncé, ce dimanche 24 mars, la dissolution de l’« association Dan Nan Ambassagou » et le remplacement des principaux chefs de l’armée. Le président Ibrahim Boubacar Keïta avait réuni, ce dimanche matin, un conseil des ministres extraordinaire. Au lendemain de l’attaque, c’est la consternation, alors que les secours s’occupent encore des blessés.
Le Premier ministre malien a pris la parole devant la presse après le Conseil extraordinaire dimanche. Il a annoncé la dissolution de « l’association Dan Nan Ambassagou », groupe armé dogon basé dans le centre du Mali qui, officiellement, affirme défendre les civils de la communauté. Cependant, pour plusieurs associations, il s’agit d’une milice, véritable bête noire des civils peuls. Plusieurs sources s’interrogent d’ailleurs sur une possible implication de cette milice dans les événements survenus à Ogossagou, près de la ville de Bankass.