LOUIS FRANÇOIS MENDY DÉNONCE L’INÉGALITÉ DES PRIMES : LE VICE-PRÉSIDENT DE LA FSA APPORTE SON SOUTIEN

Loading

L’affaire Louis François Mendy, champion d’Afrique du 110 mètres haies, continue de faire couler beaucoup d’encre. Le vice-président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA), El Hadj Bara Thiam, a apporté son soutien à l’athlète qui dénonce l’inégalité des primes accordées aux sportifs sénégalais.

Dans un entretien avec l’Agence de presse sénégalaise (APS), El Hadj Bara Thiam a affirmé que « l’athlète est dans son bon droit. Il lance un cri du cœur face à une inégalité des primes. Un champion d’Afrique est un champion d’Afrique, qu’il soit footballeur, basketteur, karatéka ou athlète. »

Louis François Mendy, qui a remporté la première médaille d’or sénégalaise aux 110 mètres haies des récents Championnats d’Afrique d’athlétisme à Douala, au Cameroun, a critiqué sur les réseaux sociaux la prime de 80 000 F CFA octroyée par le ministère des Sports et la fédération. « Je vous remets votre prime. Fier d’être champion d’Afrique. Il est temps que cela cesse », a-t-il écrit.

Cette déclaration du vice-président de la FSA apporte un soutien important à la démarche de l’athlète, qui dénonce avec force les inégalités de traitement entre les différentes disciplines sportives au Sénégal.

Alors que les primes accordées aux champions olympiques et aux vainqueurs de compétitions continentales peuvent atteindre plusieurs millions de francs CFA, la modestie de la récompense offerte à Louis François Mendy illustre les disparités qui persistent dans le système de récompenses du sport sénégalais.