LE NOUVEAU FRONT POPULAIRE REMPORTE LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES, LE PREMIER MINISTRE ATTAL ANNONCE SA DÉMISSION

Loading

Les élections législatives françaises ont livré leur verdict, plaçant le Nouveau Front populaire en tête du second tour. Le camp présidentiel a terminé en deuxième position, un résultat insuffisant pour obtenir la majorité absolue. Fidèle à la tradition, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé qu’il « remettra sa démission dès demain matin » au Président de la République Emmanuel Macron.

Les Français se sont largement mobilisés pour élire les 577 députés de l’Assemblée nationale. Le Nouveau Front populaire a remporté entre 180 et 210 sièges. Dans la soirée, Gabriel Attal a déclaré qu' »il remettra, fidèle à la tradition, sa démission au président de la République » dès le lendemain matin.

Sur le perron de l’Hôtel Matignon, Gabriel Attal, réélu député dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine, s’est félicité du score de son camp, « trois fois » supérieur aux prévisions après la dissolution de l’Assemblée nationale, qu’il « n’a pas choisie » mais qu’il a « refusé de subir ». Il a souligné qu' »aucune majorité absolue ne peut être conduite par les extrêmes », attribut qu’il associe à « cet esprit français, attaché à la République et à ses valeurs ».

« Être Premier ministre a été l’honneur de ma vie », a affirmé Gabriel Attal, ajoutant que le « lien que nous avons tissé » est ce qu’il a de « plus précieux ». Il a souligné que le pays se trouve dans une « situation politique sans précédent » et qu' »une nouvelle ère commence ». « À compter de demain, le centre de gravité sera plus que jamais entre les mains du Parlement. Dès demain, l’espace politique sera au travail pour offrir une nouvelle proposition, en pensant aux Français », a-t-il conclu.