Guy Marius Sagna est à la fois rebelle et révolté. Pire, il est allergique à la loi et aux normes sociales et religieuses ( par SAMBA NDONG)

 2,839 clics

La haine et la colère sont les exutoires de la faiblesse.

La haine n’a jamais rien créé. Elle consume la personne qui la nourrisse. Son Excellence Monsieur MACKY SALL est un homme bien . En réalité vous êtes snobinards à la solde de l’occident . Le Président Macky Sall n’est pas ton égal, tu es très indiscipliné et mal éduqué.

Mon cher adultère, GMS ,ne sais-tu pas que :
L’impulsion du seul appétit est esclavage, et l’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite est liberté. L’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite est liberté. La dignité de l’homme requiert l’obéissance à une loi supérieure, à la puissance de l’esprit . Devant tout haineux qui exige le culte de la haine et le mensonge de toute nature, GMS ta tâche est l’irrespect, l’effronterie, l’impertinence, l’indiscipline et l’insoumission. Tu es toujours dans tes rôles de bas étages :Rebelle et désobéissant, et bien que convaincu de ton caractère désespéré de ta tâche sordide, tu incarne la résistance indigne de la honte . Cher GMS, nous avons compris votre agenda.
Le manque de respect en vers les institutions, la désobéissance aux normes constituent des infractions qui doivent être sévèrement punies .

Guy Marius Sagna est un rebelle sans dépourvu croyance : il a agi en déviant et en délinquant .Il convient avant tous de faire le départ entre l’agir déviant et l’agir délinquant.

L’ agir déviant est une conduite dérogatoire par rapport à des normes morales et sociales édictées en us et en coutumes.

L’agir délinquant est une conduite de transgression par rapport à des normes morales et légales, érigées en code donc légal. Il est donc illicite car entrainant la réprobation sociale tout en étant illégal puis qu’il appelle à une sanction pénale.

Guy Marius, le Sénégal n’est ni une république de la parcimonie ni un pays de banalisation du parjure. Le Sénégal est un pays de paix et de respects des fondamentaux. La Cojecar ne peut plus accepter ce comportement atypique et invétéré de Guy. Quand l’insolence et le manque d’éducation atteignent leur paroxysme, l’individu devient irrémédiablement absurde et apoplectique. C’est pourquoi Guy Marius ne cesse de se submerger dans des délires discursives, de la démagogie hypnotique et de la paranoïa grabataire se mêlent au culte de l’affabulation et des fantasmes. Guy patauge dans un activisme inconscient qui aboutit à la déraison et élargit la démesure. En réalité, il n’ est pas un activiste , il est un militant mal éduqué et irrespectueux.
S’il existe des rebelles au Sénégal , c’est toi et ton responsable sodomisseur , Sonko.

Cher GMS ,si tu ignores le mot rebelle , je vous donne la véritable signification.
Le mot rebelle vient du latin rebellare, reprendre les hostilités, se révolter, se soulever, s’insurger, résister, s’opposer, lui-même composé du préfixe re, préfixe de retour en arrière, à nouveau, et de bellare, faire la guerre, combattre.

Cher GMS !

La rébellion est l’action de se rebeller, de se révolter contre quelque chose. C’est un soulèvement, une résistance ouverte aux ordres d’une autorité, d’un Etat, d’un ordre établi. Le rebelle est celui qui fait acte de rébellion.

Cher GMS

Le terme « rébellion » désigne aussi l’ensemble des rebelles, des personnes en état de révolte.

Au sens figuré la rébellion est une attitude d’opposition, d’indiscipline.
Exemple : un esprit de rébellion chez certains aigris et vindicatifs qui nourrissent la haine.

Cher GMS !

La rébellion a pour origine un sentiment d’indignation et de réprobation face à une situation. Elle se manifeste par le refus actif de se soumettre ou d’obéir à une autorité. Individuelle ou collective, organisée ou non, elle peut prendre de nombreuses formes :
non respect des normes sociales,désobéissance,insoumission,insubordination,tollés,émeutes,mutineries,tentatives d’insurrection. C’est exactement ces actes lâches et abjectes que tes frères avaient commis à Boffa et Bayote .

En droit, une rébellion est un acte qui consiste à s’opposer par la force ou par voie de fait à l’exécution d’un ordre de l’autorité administrative ou de l’autorité judiciaire légitimes.En code pénal :
« Constitue une rébellion le fait d’opposer une résistance violente à une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public agissant, dans l’exercice de ses fonctions, pour l’exécution des lois, des ordres de l’autorité publique, des décisions ou mandats de justice. »

Les mots « rébellion » et « révolte » ont un sens assez proche. Le premier a un usage plus soutenu et est dirigé contre une autorité. Le  »

Rébellion marque la désobéissance et le soulèvement ; révolte, la défection et la perfidie. Le rebelle s’élève contre l’autorité qui le presse ; le révolté s’est tourné contre la société à laquelle il était voué. La rébellion a un motif apparent, la contrainte exercée par l’autorité ; il n’y a pas de motif apparent dans la révolte, effet d’une inconstance effrénée. L’objet du rebelle est de se soustraire ou d’échapper à la puissance ; l’objet du révolté est de renverser et de détruire la puissance et les lois qu’il a reconnues. La rébellion fait la résistance ; la révolte fait une révolution. La rébellion secoue le joug, la révolte le brise.

Son Excellence Monsieur le Président Macky, il faut l’épargner de votre haine.

SAMBA NDONG coordonnateur national des jeunes cadres républicains : La COJECAR (Convergence des Jeunes Cadres Républicains)