DISTINCTION : LE CÉLÈBRE POLICIER AMOUL YAKAR DIOUF ENCORE HONORÉ…

 290 clics

Mouhamadou Amoule Yakar Diouf, fonctionnaire de police, vient à nouveau d’être honoré.
Et c’est après les multiples distinctions épinglées sur les frêles épaules de ce policier hors pair, que Partners West Africa – Senegal, une organisation de la société civile, a décidé d’honorer cet homme hors du commun.
En vrai patriote, l’homme accumule les distinctions et la reconnaissance des populations au moment où la Direction Générale de la Police Nationale tarde à le récompenser. Il a été décoré dans le cadre de l’exécution du projet de Sécurité Routière « Roadmaps to Sécurité ».
Amoul Yakar, toujours ignoré par sa hiérarchie…
Et pourtant, malgré ses distinctions qui au-delà de l’homme, honorent toute la police nationale, Amoule Yakar comme on l’appelle continue d’être ignoré par sa hiérarchie. En effet, les usagers de la route ont à l’unanimité, reconnu le professionnalisme de ce fonctionnaire de police qui n’a jamais été pris à défaut aussi bien par un chauffeur que par les éléments de la brigade prévôtale.
Amoule Yakar Diouf continue de broyer du noir
Au moment où ses collègues bénéficient de missions onusiennes leur permettant d’y accumuler une fortune afin d’améliorer leurs conditions d’existence, Amoule Yakar Diouf continue de broyer du noir. Une position du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye et du Directeur Général de la Police, Ousmane Sy qui ne cadre pas avec une volonté de lutter contre la corruption. Ce qui fait dire à certains éléments de la Compagnie de Circulation de Dakar que leur collègue Amoule Yakar dérange du fait des nombreuses distinctions reçues en reconnaissance à son dévouement.
Ailleurs, Amoule Yakar Diouf aurait été un cas d’école, un élément stimulateur pour les fonctionnaires de police plus jeunes. Car, en récompensant ce policier hors pair, on consacre définitivement l’excellence dans ce corps souvent cité dans les rapports de corruption.
Renforcer la gouvernance démocratique…
« Si nous renforçons et soutenons les organisations de la société civile (OSC) et si nous engageons les gouvernements et d’autres parties prenantes sur le rôle important des OSC dans toutes les étapes des processus décisionnels, alors nous renforcerons la gouvernance démocratique pour la paix et la sécurité », a réagi le Général Mouhamadou Keïta, PCA de Partners West Africa, au moment de remettre sa distinction à l’agent de police.