DIALOGUE : AIDA MBODJ SOULEVE LA QUESTION DU TRAITEMENT DES ENFANTS

 256 clics

Le député Aïda Mbodj qui a pris la parole lors de l’ouverture du dialogue national, a explicité les raisons de sa présence ce matin au Palais. Elle a aussi eu un mot pour ceux qui n’ont pu être présents pour diverses raisons. Elle a, pour ce faire, invité le Président à essayer d’accorder les diverses positions pour l’avenir du Sénégal.
Concernant les cas Khalifa Sall et Karim Wade, elle a demandé au Chef de l’État de trouver les moyens pour faire libérer le 1er et faciliter le retour du deuxième.

Sur les points du dialogue, elle a laissé entendre que le front de résistance auquel elle fait partie avec sa formation politique, fera son nécessaire pour accompagner les accords. « En retour, nous souhaiterons leur opérationnalisation pour permettre à ceux qui sont réticents de pouvoir venir à nos côtés », dira-t-elle.
Pour finir, l’ancien ministre de la femme a aussi eu un mot sur les violences exercées sur les enfants. Elle a demandé au Président de prendre des mesures idoines pour une meilleure considération pour les tout-petits.