COVID-19 : LES SOURCES DE L’AGGRAVATION DE LA PANDÉMIE

COVID-19 : LES SOURCES DE L'AGGRAVATION DE LA PANDÉMIE

 258 clics

Dans son discours à la Nation de ce lundi 11 Mai 2020, le président de la République M. Macky SALL a pris beaucoup de mesures qui visent à lever systématiquement le semi confinement auquel la population était astreinte. La pression populaire était tellement forte et les vociférations si nombreuses qu’il fallait lâcher du lest pour apaiser les esprits, mais à quel prix?

Les compatriotes décédés à l’extérieur seront rapatriés, une demande qui avait été formulée par certaines familles dont les avocats ont saisi la cour suprême sans succès.

Les lieux de cultes musulmans et chrétiens seront ouverts tout comme les marchés qui avaient été soit fermés soit c’est une décision de l’autorité administrative qui avait obligé les commerçants à fermer leurs rideaux suivant un calendrier très précis.

Le couvre feu a aussi été allègé et les voitures de transport inter urbain vont devoir circuler; les élèves en classes d’examen devant regagner les salles de classes dès le 2 juin.

Mais dans tous les cas, si les corps de sénégalais fauchés par le COVID débarquent à Dakar et que les cérémonies d’enterrement et les funérailles se tiennent comme avant, il ya de gros risques qui planent dans l’atmosphère.

Quant aux lieux de culte, ils rassemblent énormément de fidèles ce qui est propice à la contamination surtout que chez la communauté musulmane les nombreuses prières quotidiennes nécessitent des dispositions pratiques liées à la désinfection des nattes et les ablutions doivent s’effectuer avec beaucoup de précaution.

Les commerçants qui ont énormément contribué à la propagation du virus dans diverses localités du pays, vont reprendre leurs activités de plus belle, avec les marchés hebdomadaires qui accueillent beaucoup de monde.

Les élèves en classes d’examen vont devoir eux aussi se côtoyer même s’ils disposent de masques, il leur faut scrupuleusement respecter la distanciation et appliquer strictement les gestes barrières.

En levant toutes les interdictions pour donner satisfaction à la population, le président vient d’autoriser toutes les sources d’aggravation du COVID-19, sauf si des mesures d’accompagnement draconiennes sont prises sans faiblesse et sans émotion, sinon le corps médical débordé risque de jeter l’éponge surtout dès la tombée des premières pluies.

                                                                                                                                        Mamadou Wathy