COVID-19 ET LAVAGE DES MAINS : CERTAINS QUARTIERS DE DAKAR PRIVES D’EAU

COVID-19 ET LAVAGE DES MAINS : CERTAINS QUARTIERS DE DAKAR PRIVES D’EAU

 308 clics

Au moment où, dans les gestes barrières le lavage des mains occupent une place centrale, nombreux sont les ménages qui sont privés du liquide précieux. Ainsi, observer scrupuleusement ce geste demeure un gros problème à Golf Sud dans la commune de Guédiawaye.
Bien que Golf Sud vit à l’heure d’une guerre sanitaire et qu’il est demandé à tout un chacun de se laver les mains, de prendre des douches, de laver plus que d’habitude son linge, certains quartiers de Guédiawaye vivent une situation insupportable.
A partir de 7 heures, jusque tard dans la soirée, pas une goutte d’eau ne coule du robinet.
«On nous demande de rester chez nous. On peut le comprendre. Ce qu’on n’arrive pas à comprendre, c’est qu’on nous dise cela et qu’on nous coupe un liquide aussi précieux que l’eau. C’est à la limite inadmissible. Si l’eau est coupée, les gens se retrouveront au bord du camion-citerne pour se procurer ce liquide précieux. Puisqu’ils interdisent les rassemblements, cela ne manquera pas si les robinets sont coupés », se plaint Boubacar BA
Durant plusieurs jours, certains quartiers de Golf Sud ne voient plus le liquide précieux couler. « Vous trouvez normal qu’on coupe l’eau le matin jusque tard dans la soirée? C’est juste inhumain. Je peux comprendre qu’on coupe par intervalle de 2 heures, mais toute la journée. Quand est-ce qu’on va se laver ? A force d’utiliser notre réserve en eau, on la finit. Comment peut-on maintenir l’hygiène et la propreté dans pareille condition ? », S’interroge Boubacar BA
En effet, les robinets ferment à 7 h, s’ouvrent pour certains à 2h30 du matin et pour d’autres à 5 h, parfois même plusieurs jours sans eau avec une eau rouge de calcaire. Il faut noter qu’avec l’approche du Ramadan la situation risque de porter beaucoup de préjudice aux ménages, nous interpellons les autorités en charge de l’eau pour apporter des solutions a cette pénurie d’eau dans la localité de Golf Sud.
« Ils veulent qu’on se lave et qu’on boive cette eau de mauvaise qualité ? », s’offusque Boubacar BA »