19 TRAVAILLEURS D’UNE ONG AMÉRICAINE TUÉS DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE EN OUGANDA

Samba Ba, le chauffeur du député Moustapha Guirassy, a finalement succombé à ses blessures, a appris Seneweb. Ce, suite au violent accident survenu ce matin à Diop Counda dans la commune de Dialla Coto, département de Tambacounda (Sud-est). Pour rappel, leur véhicule qui abordait un virage s'est engouffré sous un camion en stationnement près de la route. Moustapha Guirassy s'en est sorti avec quelques blessures légères. Il a quitté l'hôpital où il avait été évacué plus tôt
Samba Ba, le chauffeur du député Moustapha Guirassy, a finalement succombé à ses blessures, a appris Seneweb. Ce, suite au violent accident survenu ce matin à Diop Counda dans la commune de Dialla Coto, département de Tambacounda (Sud-est). Pour rappel, leur véhicule qui abordait un virage s'est engouffré sous un camion en stationnement près de la route. Moustapha Guirassy s'en est sorti avec quelques blessures légères. Il a quitté l'hôpital où il avait été évacué plus tôt

 336 clics

Au moins 19 membres du personnel d’une organisation non gouvernementale américaine ont été tués et six autres blessés mardi dans l’accident d’un bus qui a chuté d’une falaise dans l’est de l’Ouganda, a déclaré la police. « 19 personnes ont été tuées et six autres grièvement blessées lorsque le bus est tombé de la falaise et s’est écrasé dans la vallée », a déclaré à l’AFP Rogers Taitika, le porte-parole de la police régionale.
Le véhicule transportait du personnel d’une ONG américaine qui se rendait dans la région de Kapchorwa pour leur fête annuelle lorsqu’il s’est écrasé près de Sipi, à quelque 300 kilomètres (186 miles) à l’est de Kampala, a-t-il ajouté. Il n’a pas été possible d’obtenir dans l’immédiat plus de détails, notamment le nom de l’ONG et la nationalité des victimes. « Nous enquêtons pour établir ce qui a pu causer l’accident », a dit M. Taitika. « Les morts ont été identifiés comme étant le personnel de l’ONG basée dans les districts de Kiryandongo et Masindi », dans sud de l’Ouganda.
L’Ouganda a l’un des pires bilans en matière de sécurité routière en raison du mauvais état des véhicules et des routes ainsi que de la conduite dangereuse de beaucoup d’automobilistes. Plus de 9.500 personnes sont mortes dans des accidents de la route dans ce pays entre 2015 et 2017, selon les chiffres du ministère des Transports, la situation s’aggravant chaque année. Selon un rapport de l’ONU de l’année dernière, 10 personnes meurent chaque jour sur les routes ougandaises et les accidents de la circulation coûtent au pays 1,2 milliard de dollars (environ un milliard d’euros), soit 5 % de son produit intérieur brut.
En 2015, le président Yoweri Museveni a personnellement limogé 900 fonctionnaires chargés du réseau routier, les tenant responsables de l’état du réseau.

lefigaro.fr